Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Gilets jaunes, le saviez-vous ?

Actualités

Gilets jaunes, le saviez-vous ?

Savez-vous que l’un des postes qui pèsent le plus sur votre budget est la mutuelle d’entreprise, rendue obligatoire et imposable?

Oui, si vous ne le savez pas… Votre part salariale est imposable. Ce qui veut dire qu’à chaque hausse de cotisation s’associe une hausse d’impôt sur le revenu!

Depuis les lois sur les contrats responsables, plafonnant les garanties de manière obligatoire, remboursant vos lunettes (le sujet dont je suis spécialiste) non plus tous les ans mais tous les deux ans, quel lecteur peut dire que ses cotisations ont baissé? Personne. 

La mise en place de ce système (mutuelle obligatoire, imposition, plafonnement des garanties) a induit en moyenne une baisse du pouvoir d’achat de 100€ en moyenne, indolore.

Les cotisations ont explosé, alors que les mutuelles vous remboursent de moins en moins !

Comment l’expliquer?

Simple: en leur offrant un marché captif -vous, les salariés de France-, les assurances complémentaires n’ont plus aucune raison de prendre des gants. Elles peuvent vous « cartonner ».

Tout est bon pour augmenter les cotisations. Selon les termes des assureurs, « faire évoluer » les cotisations remplace le terme augmentation. Plus doux aux oreilles des pigeons que nous sommes.

Vous voulez vous révolter? Détaillez la carte de votre mutuelle obligatoire. Vous croyez être chez un assureur qui s’appelle Verspieren, Vivinter, Gerep, Henner, Humanis, ou autre? Erreur, ce qui est écrit est juste la première strate du mille-feuille. Le nom porté en premier sur votre carte n’est qu’un courtier. Votre vrai assureur est ailleurs, Axa, Gan, Allianz, Maaf, MMA… et vous ne connaissez même pas son nom. A votre place, ce n’est pas sur les Champs Elysées que j’irais manifester, mais à La Défense, et en semaine !…

Puis, regardez les jolis logos qui décorent cette carte… Un premier, souvent sur la gauche, représente une plateforme: SP Santé, Almerys, ISanté… Troisième strate du mille-feuille, voilà encore une entité coûteuse à payer. Eux s’occupent du tiers-payant, quand il n’y a pas un joli logo en bas de votre carte… Regardez-y de plus près…


Santéclair, Itelis, Kalivia, Carte Blanche, Optistya Seveane… Là est le vrai scandale: ce sont les réseaux de soins. Ils viennent faire doublon avec les plateformes, et, souvent, votre courtier vous en fait la promotion comme un bien pour vous, quelque chose de positif. Ce sont les plus contestables voire scandaleux, et de loin. Des parasites. Vous vous demandez à quoi servent-ils? Suivez bien… Et raisonnons ensemble.

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi votre forfait optique n’est pas global mais comprend une partie « monture » et une partie « verres ». Partons du principe d’un forfait qui atteint le plafond légal des « verres simples » c’est à dire 470€ dont 150 maxi sur la monture (qui passera à 100€ le 1er janvier 2020). Reste donc 320€ pour s’offrir la paire de verres. Continuons…
Quand vous allez chez un opticien libre, il va vous proposer des verres dont le prix va souvent varier selon l’étude de vos besoins. Mais dans le réseau… le prix des verres est plafonné, le produit quasiment choisi d’avance. Un verre simple tournera le plus souvent autour de 50 à 70€. Au final, effectivement, vous n’aurez rien payé. La facture s’élèvera à 280€ environ. Vous suivez?

Demandez-vous pourquoi votre complémentaire rechigne de plus en plus à vous communiquer vos garanties !

Sur quel montant sera calculé vos cotisations ? 470€. Quel montant fera payer à votre mutuelle le réseau de soins ? 280€. En vous rendant dans le réseau, vous venez de faire économiser à votre mutuelle 190€. Maintenant tous les 2 ans.

Et vos cotisations continuent de flamber.

Pourquoi?

Regardez le mille feuille. Estimez tranquillement le nombre de parasites qui se gavent sur votre santé. À chaque strate, plusieurs très hauts salaires à 5, voire 6 chiffres, plus des avantages : voiture de fonction, maison de fonction, « congrès » dans des hôtels de luxe… Sans compter les bateaux, les équipes cyclistes, les namings des stades, le sponsoring présent dans tous les sports. Et toujours les mêmes coupables désignés : votre professionnel de santé, trop cher, abuseur, mais aussi vous, qui, pour ces financiers, ne vous soignez pas mais « consommez ».

Ces corps gras et bedonnants, c’est vous qui payez leur train de vie par le biais de taxes -il s’agit bien de taxes, l’addition des cotisations sociales + la CSG + les cotisations mutuelle obligatoire- c’est vous qui financez leurs revenus excessifs. Ce que nous appelons faussement aujourd’hui des mutuelles n’ont rien à voir avec une quelconque solidarité, ce sont des assureurs privés, là pour se faire beaucoup, énormément de dividendes, sur ce qui est le plus cher et, humainement, vous angoisse le plus: votre santé, votre vie, et celle de votre famille.

Eux iront se soigner dans les cliniques 5*, entre soi, pendant que vous vous contenterez de l’hopital le plus proche, en manque d’effectif et d’argent, jusqu’à ce que la sécu demande à votre famille de vous récupérer car vous avez assez coûté.

Ceci est peut être le scandale le plus violent. Il touche votre chair et votre sang. La médecine à deux vitesses, bien espacées, est désormais une réalité en France. Nos dirigeants sont cyniques et savent ne pas cracher dans les mains qui les nourrissent. Nous sommes des variables d’ajustement, des dommages collatéraux. De temps en temps, un dossier de presse sur un « scandale sanitaire » viendra donner à la populace l’impression qu’on soucie d’elle. On fera sauter un ou deux fusibles, pas bien importants. Et si ils sont importants, on les recasera quelque part une fois l’affaire zappée.

Et je me demande si la révolte ne doit pas commencer par vous, puisque les professionnels de santé sont incapables de le faire à votre place.

 

source : https://lopticienmilitant.wordpress.com/2018/11/30/gilets-jaunes-que-savez-vous-de-vos-mutuelles/?fbclid=IwAR3j351kt9jCnhY-1vJVinEPHzNrFNirPZSXHCgtOKZ6W-efOkYeePPUClQ

Chargement en cours...